Wednesday, May 10, 2017

PHILHEALTH ... DU NOUVEAU EN 2017 !

Vous êtes nombreux à me poser la question de savoir quelle couverture santé il vous serait possible d’obtenir une fois que vous serez devenu résident permanent aux Philippines. 

Puisque, comme vous le savez certainement, en tant qu’expatrié vous perdez le bénéfice de la couverture de la Sécurité Sociale française. Donc, sauf à partager votre temps entre les Philippines et la France, en demeurant en France au moins cent quatre-vingt-trois jours par an, ce qui veut dire en y étant résident, vous allez perdre le bénéfice de la Sécu.

Vous avez la possibilité de vous couvrir avec la CFE, la Caisse des Français de l’Étranger. Néanmoins, cette dernière étant relativement onéreuse, jusqu’à ce jour je préconisais de s’affilier au système de couverture local, PhilHealth et de compléter cette couverture partielle par une assurance de type mutuelle, du genre Blue Cross par exemple.

PhilHealth, c’est le plan d’assurance maladie du gouvernement philippin et je souhaiterais aujourd’hui faire le point sur certains changements qui devraient intervenir prochainement pour les étrangers que nous sommes. Informations que je pense être indispensable à tous ceux qui sont expatriés ou qui envisagent de s’expatrier au pays des 7.107 îles.


Des changements au niveau de PhilHealth ?

Oui, des changements vont intervenir très prochainement au niveau de PhilHealth, des changements qui ne sont pas bons pour les étrangers que nous sommes. La grande majorité des lecteurs de mes blogs sont des francophones qui vivent aux Philippines ou qui envisagent de nous rejoindre à plus ou moins brève échéance.

Les changements qui vont intervenir vont toucher directement les étrangers et rien que les étrangers !



À ce jour et ce depuis environ un peu moins de dix ans, tous les étrangers qui visitent ou qui vivent aux Philippines, ont la possibilité d’adhérer au programme de PhilHealth. Que vous veniez sur l’archipel pour une période de deux semaines, deux mois, dix ans ou plus, vous avez la possibilité de rejoindre le programme PhilHealth et de bénéficier de ses avantages.

Bon, maintenant si vous venez passer quelques jours, voire deux ou trois semaines au pays des 7.107 îles, je vous conseille plutôt de prendre une assurance voyage qui va couvrir vos éventuels frais de soins de santé. Par contre, pour celui qui envisage un séjour de plusieurs mois, voire de plusieurs années, le programme PhilHealth, bien que les cotisations doivent augmenter sérieusement, demeure une valeur sûre.

Peu importe que vous soyez ou non marié avec un ressortissant philippin ; même si vous êtes célibataire ou marié avec un ressortissant d’un autre pays, même si vous visitez les Philippines pour la première fois, en tant qu’étranger vous êtes éligible au programme PhilHealth. Tout ce que vous avez à faire est de vous rendre dans un bureau de PhilHealth, de remplir une demande de couverture santé et de payer la cotisation qui vous sera demandée.
Il n’y a aucun examen médical, vous vous inscrivez, vous payez et vous êtes couvert.


Les cotisations vont-elles augmenter ?

Comme je vous l’ai laissé entendre précédemment, le coût de la cotisation va augmenter et ce, uniquement pour les étrangers ! Jusqu’à maintenant, le coût de PhilHealth est de deux cents pesos (Php. 200) par mois pour couvrir toute la famille (Php. 2.400 / € 50 par an). C’est extrêmement intéressant, € 50 par an et cela couvre toute la famille.

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, des changements importants devraient avoir lieu prochainement ; j’ai entendu parler du premier juin, mais je n‘en suis pas certain.
À partir de cette date, tous les étrangers, même les conjoints de ressortissants philippins, devront avoir leur propre assurance PhilHealth et ce avec une cotisation qui sera de dix-huit mille pesos par an (Php. 18.000). 



Nous passerons ainsi d’une cotisation de deux mille quatre cents pesos (Php 2.400)par an pour toute la famille, à une cotisation de dix-huit mille pesos (Php. 18.000), toujours par an et ce pour une seule personne. Le conjoint et les enfants bénéficieront toujours d’une cotisation de deux cents pesos par mois, mais plus l’époux ou l’épouse de nationalité étrangère. Nous n’aurons plus la possibilité d’être rattaché au programme PhilHealth du reste de la famille.

En ce qui me concerne, cela veut dire que je vais passer d’un budget PhilHealth (pour toute la famille) de 2.400 pesos par an à un budget de 18.000 + 2.400 pesos = 20.400 pesos par an.
En tant qu’étranger il ne me sera plus  possible d’être couvert par la police PhilHealth de ma famille. Je vais devoir faire une demande de couverture santé individuelle. 

Du jour au lendemain une partie de ma couverture sociale va se trouver multipliée par huit virgule cinq (x 8, 5). Vous me direz que dix-huit mille pesos cela ne représente que trois cents soixante euros (€ 360), ceci pour une couverture santé partielle.


Par contre, ce qui est beaucoup plus inquiétant est le fait que le ‘’package Z’’ va être supprimé pour les étrangers.

Le package Z c’est une formule qui permet à un patient d’avoir la possibilité de bénéficier de conditions financières spéciales pour des soins, lors de conditions médicales graves et coûteuses. Cancers, transplantation d’organe, chirurgie cardiaque, etc.  

Trois formules (Forfait) sont proposées dans le cadre du package Z :
- Vous payez 350.000 pesos pour la totalité des soins et vous avez droit à une chambre privée,
- Vous payez 250.000 pesos pour la totalité des soins et vous avez droit à une chambre privée, mais plus petite,
- Vous payez 100.000 pesos pour la totalité des soins et vous resterez dans une salle commune.

Pour vous donner un exemple :
Pour un quadruple pontage cardiaque, une opération qui coûte environ deux millions de pesos aux Philippines, si vous choisissez le package Z à 250.000 pesos, cela ne vous coûtera que 250.000 pesos. Vous ferez ainsi une économie de un million sept cents cinquante mille pesos.



Malheureusement, en vertu de la nouvelle réglementation PhilHealth qui va être mise en place, les étrangers ne seront plus admissibles au package Z ! Y aurait-il eu des abus ? Donc nous allons payer beaucoup plus pour avoir beaucoup moins.


Quelles sont les autres options ?

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE), couverture et remboursements similaires à ceux de la Sécurité Sociale.
PhilHealth qui, malgré l’augmentation envisagée, demeure une valeur sûre si couplée avec une mutuelle.
Une assurance privée pour ceux qui en ont les moyens.
À vos calculatrices.

Il n’est pas vraiment normal que nous ayons à payer beaucoup plus pour en fait être beaucoup moins couvert…
Néanmoins, faisons avec, les solutions ne sont pas si nombreuses.

J’encourage tous ceux qui viennent s’installer aux Philippines à adhérer au programme PhilHealth, même avec une prime nettement plus élevée. 

Pourquoi ?

De nombreux étrangers se plaignent que les hôpitaux philippins ne commencent à traiter les malades qu’une fois que l’argent est déposé sur la table et en liquide, les cartes de crédit sont rarement acceptées. Cela est de moins en moins vrai, mais cela existe. Si vous avez souscrit au programme de PhilHealth, la carte qui vous sera délivrée sera votre sésame, elle vous ouvrira les portes de tous les hôpitaux philippins. Ils se doivent de vous soigner aussi longtemps que vous avez la couverture de PhilHealth. 

Par exemple, vous avez une urgence de nuit, voire un jour férié ou alors l’ATM le plus proche ne fonctionne pas, aucun problème si vous avez PhilHealth ; nul besoin de mettre l’argent sur la table pour être hospitalisé. Cette tranquillité d’esprit vaut bien les dix-huit mille pesos que va vous coûter  une année entière de couverture.


Combien rembourse PhilHealth ?

J’en ai parlé plus longuement dans un autre post ICI.

Généralement, si vous êtes hospitalisé, comptez que cinquante pour cent de votre facture sera réglée par PhilHealth, mais cela peut varier de 25 % à 100 %.
Si l’argent est vraiment un problème, parlez-en avec votre médecin, il connaît bien PhilHealth et peut vous faire admettre à l’hôpital avec un diagnostic qui sera plus favorable au niveau du remboursement.

Pour vous  donner un exemple concret, je connais une personne qui s’est fait hospitaliser sous le diagnostic ‘’sérieuse infection’’. Si cette personne s’était fait hospitaliser sous le diagnostic ‘’sérieuse infection liée au diabète’’ (ce qui était le cas), le remboursement réglé par PhilHealth aurait été beaucoup plus important.



En d’autres termes, il existe plusieurs diagnostics qui peuvent vous permettre de mieux vous faire rembourser.
N’hésitez pas à en parler avec votre médecin, c’est quelque chose de très commun.

PhilHealth ne couvre généralement que les frais médicaux liés à une hospitalisation. Les visites chez le médecin, comme de nombreux médicaments, ne sont pas remboursés.  Mais j’ai connu des traitements ambulatoires, tout comme certains médicaments qui ont été pris en charge par PhilHealth.De plus, le champ des remboursements de PhilHealth s’élargit de jour en jour, aussi renseignez-vous.

Ici, beau et chaud, il est 10 h 00 et le thermomètre indique 32º C., mais avec un petit vent d’Est qui rafraîchit agréablement.

À toutes et à tous je souhaite une plaisante journée et que la Force soit avec vous.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines











Saturday, May 6, 2017

VISAS ... DU NOUVEAU EN 2017 !

De petites modifications  sont en train d’être effectuées par le Bureau de l’Immigration Philippine au sujet des visas et plus particulièrement des modalités de renouvellement des visas permanents que sont les visas 13 (a) et 13 (g). 

Si vous souhaitez séjourner ou vivre aux Philippines, vous devez être en possession d’un visa en cours de validité.


Ce peut être un visa touristique, celui que l’on fait renouveler tous les deux mois, voire six mois et ce jusqu’à une durée maximale de trois ans, un visa investisseur, un visa étudiant, un visa retraité, etc.

Pour ce qui est des personnes qui, mariées avec un citoyen philippin, souhaiteraient obtenir un visa de résident permanent, sachant que c’est le visa le mieux adapté à celui qui voudrait résider et travailler sur l’archipel, il existe deux visas : le 13 (a) et le 13 (g). Le 13 (a) concerne le conjoint d’un citoyen philippin qui a conservé sa nationalité, le 13 (g) concerne le conjoint d’un citoyen philippin qui a perdu sa nationalité philippine.

Vous êtes marié avec une Filipina qui a conservé sa nationalité et vous souhaitez résider, voire travailler aux Philippines, vous allez faire une demande de visa 13 (g). Vous allez faire votre demande, remplir quelques formulaires, effectuer quelques examens médicaux,  fournir quelques documents complémentaires, etc.

Puis il vous faudra remettre tous ces documents au consulat auprès de l’ambassade des Philippines le plus proche de votre domicile dans votre pays d’origine.

Généralement il ne faut que quelques semaines pour que votre visa soit approuvé et vous disposez alors de six mois pour entrer aux Philippines. Pas ou plus besoin de vous rendre au Bureau de l’Immigration tous les deux ou six mois pour le renouvellement de votre visa touriste.


Vous avez également la possibilité de faire la demande de votre visa après votre arrivée sur l’archipel.
Vous entrez sur le territoire en bénéficiant des trente jours gratuits et vous introduisez votre demande durant cette période. C’est la solution que je préconisais il y a encore quelques années. Désormais je recommande de faire votre demande dans votre pays d’origine. Premièrement, les choses iront plus vite et vous éviterez pas mal de tracas et de paperasserie. Les formalités sur place peuvent prendre des mois et vous coûter beaucoup plus cher.

Donc, votre conjoint est un ressortissant philippin et vous postulez pour un visa 13 (a), ou alors votre conjoint est un ressortissant philippin qui a perdu sa nationalité et vous postulez pour un visa 13 (g).
Je rappelle que ces deux visas vous autorisent à travailler sur l’archipel, néanmoins et sauf changement de dernière minute, après avoir effectué une demande de permis de travail.

Une fois en possession de votre visa, la seule obligation que vous aurez, sera de vous rendre au Bureau de l’Immigration chaque début d’année, en janvier ou février, afin de faire renouveler votre visa, ceci après avoir indiqué votre situation dans un petit rapport.


Les mises à jour et modifications année 2017

Vous ne vivez plus ensemble ?
Comme mentionné plus haut dans ce billet, votre capacité à obtenir un visa 13 (a) ou 13 (g)  est basée sur votre union avec un ressortissant philippin. Au cours de ces dernières années, le Bureau de l’Immigration (BI) a commencé à quelque peu modifier les règles de renouvellement des visas 13 (a), 13 (g) et même du Balikbayan visa.

Comme je vous l’ai expliqué dans d’autres billets, même si le divorce n’existe pas aux Philippines, il y a possibilité d’obtenir un ‘’Annulment’’, voire de divorcer à l’étranger si le mariage a été conclu en dehors des Philippines.

Par le passé, même si votre mariage avait été annulé ou si vous aviez divorcé de votre conjoint philippin, votre visa de résident permanent, 13 (a) ou 13 (g), vous était toujours accordé.

Au cours de ces dernières années, le Bureau d’Immigration a commencé à révoquer les visas des étrangers qui n’étaient plus mariés (divorce ou « annulment » du mariage). Mais les choses vont plus loin ces derniers temps, puisque le simple fait de ne plus vivre avec votre épouse philippine, séparation officielle ou non, fait que vous n’êtes plus éligible aux visas permanents 13 (a) et 13 (g). 


Le Bureau de l’Immigration annule tous les visas (ne renouvelle pas), s’il découvre que vous ne vivez plus avec votre conjoint philippin.

Comment vont-ils le découvrir ?
Lorsque vous allez faire votre rapport annuel (obligatoire) en janvier / février de chaque année, les agents de l’Immigration vous demandent désormais si vous êtes toujours marié et si vous vivez bien avec votre conjoint.

Il se pourrait que d’ici peu, le conjoint soit obligé d’accompagner celui qui fera la demande de renouvellement d’un visa 13 (a) ou 13 (g).


Divorcer à Guam

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur.
De nombreux résidents permanents étrangers, surtout des Américains, se rendent à Guam afin d’introduire une demande de divorce. Il est très rapide et très facile, surtout pour un Américain, d’établir une résidence à Guam pour quelques jours. En une semaine, voire dix jours les formalités sont accomplies et ils rentrent aux Philippines, leur pays de résidence, avec une procédure de divorce qui est en cours.

Attention que les responsables de l’Immigration des aéroports sont parfaitement informés de cette procédure.


Il est désormais très courant que les officiers du Bureau de l’Immigration qui se trouvent en présence d’un titulaire d’un visa 13 (a) ou 13 (g) qui revient de Guam, lui demandent s’il a engagé une procédure de divorce.

Dans l’affirmative,  son visa de résident permanent sera immédiatement annulé.

Il pourra toujours entrer sous visa touristique, mais les avantages liés aux visas 13 ne lui seront plus accordés.

Imaginons une personne qui avait ici toute sa vie, qui avait acheté un terrain, fait construire sa maison et qui avait un business sur l’archipel…


À toutes et à tous je souhaite une excellente journée.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



Monday, April 24, 2017

ÉCONOMIE, TOURISME, PHILIPPINES ET ASEAN !

Quelques Informations économiques sur les Philippines et autres pays de l'ASEAN.

Tourisme
Pour ce qui est de l'année 2015, l'Organisation Mondiale du Tourisme a donné les chiffres  suivants pour l'ensemble du monde : Arrivées de touristes internationaux 1.186 millions,
Recettes du tourisme international 1.260 milliards d'US$.


La zone Asie Pacifique a accueillie 279 millions de touristes pour un montant de 418 milliards d'euros. À titre de comparaison l'Europe a accueilli 608 millions de touristes  pour 451 milliards d'euros de recettes. Ce qui me fait dire que la zone Asie Pacifique a fait pratiquement autant de recettes que l'Europe avec deux fois moins de visiteurs.

Les Philippines auraient reçu environ 6.055.000 touristes internationaux entre février 2016 et janvier 2017.
À avoir :

Février 2016 ................................. 550.000
Mars .........................................      510.000
Avril  .......................................        470.000
Mai  .........................................       450.000
Juin  ........................................        460.000
Juillet  .....................................        560.000
Août  ........................................      500.000
Septembre  ...............................     425.000
Octobre  ....................................     440.000
Novembre  .................................    480.000
Décembre  ...................................  580.000
Janvier (2017)...............................  630.000

Si les arrivées sont plus ou moins régulières tout au long de l'année, l'on constate une légère augmentation de ces dernières en juillet et août (grandes vacances en Europe et aux USA) et surtout en décembre et janvier (saison fraiche sur l'archipel).

Les flux touristiques ont été influencés par trois facteurs principaux en 2015 / 2016 : les variations d’une ampleur inhabituelle des taux de change, la baisse des cours du pétrole et d’autres produits de base, et les préoccupations croissantes dans le monde concernant la sûreté et la sécurité.


Au niveau des régions de l’OMT, les Amériques et l’Asie Pacifique ont toutes les deux enregistré près de 6 % de croissance des arrivées de touristes internationaux. L’Europe, la région la plus visitée au monde, a affiché pour sa part 5 % de croissance. Les arrivées ont augmenté de 2 % au Moyen-Orient alors qu’elles ont connu une baisse de 3 % en Afrique, imputable surtout à la faiblesse des résultats de l’Afrique du Nord (terrorisme).

Les recettes du tourisme international ont augmenté de 4,4 % en termes réels (compte tenu des fluctuations des taux de change et de l’inflation), le total des recettes dans les destinations s’élevant à l’échelle mondiale, d’après les estimations, à 1 260 milliards de dollars en 2015 (1 136 milliards d’euros).

Paradoxe au Cambodge ; alors que le nombre de touristes est en augmentation, les recettes sont en baisse. Alors que le rapport annuel du ministère du tourisme montre une croissance continue en 2016 pour le secteur, avec une augmentation de 5 % des visites de touristes, franchissant ainsi la barre des cinq millions, les recettes touristiques sont en diminution de cinq cents mille dollars US (- 13 %).

Les raisons de ces courbes contradictoires ne sont pas mentionnées, mais à savoir si  le choix du tourisme de masse au détriment de la vente de séjours à une clientèle plus aisée et à fort pouvoir d'achat n'est pas à l'origine d'une tendance contradictoire, visiteurs en hausse et recettes en baisse... Le rapport indique également qu'à la fin de 2016, il y avait 647 hôtels, 1.996 chambres d'hôtes, 1.844 restaurants, 588 agences de tourisme et 5088 guides enregistrés dans le royaume. Enfin, l'enregistrement des entreprises de tourisme a augmenté de 5 % tandis que les recettes provenant de ces licences n'ont que légèrement augmenté (+1%).


La croissance économique du Cambodge restera forte, à 6,9%, cette année et l'année prochaine, indique le rapport ''Global Economic Prospects: Weak Investments in Uncertain Time''. La croissance économique de cette année reste au même rythme que le Myanmar et les Philippines, mais légèrement inférieure à celle de la RDP du Laos (7%), souligne le document.

Selon le rapport, l'économie de la République démocratique populaire du Laos devrait connaître une croissance de 7% en 2017 et de 6,8% en 2018; le Myanmar serait  à 6,9% et 7,2%; l’Indonésie, à 5,3% et 5,5%; la Malaisie à 4,3% et 4,5%; et les Philippines à 6,9% et 7%.

La Thaïlande serait à 3,2% et 3,3%; et le Vietnam, à 6,3% cette année et l'année prochaine.

Si l’on s’attend à une faible croissance pour la Thaïlande, l’on peut néanmoins constater que le pays a reçu un record de 35, 59 millions de touristes internationaux en 2016, ceci avec des revenus qui ont battu les plus fortes estimations.  Les prévisions du Ministère du tourisme tablent sur une augmentation des arrivées de 10 % pour l’année 2017. La Thaïlande demeure populaire et ce, malgré une série d’attaques terroristes et la mort du Roi Bhumibol Adulyadej, ce qui a imposé une période de deuil dans tout le pays.

L’industrie touristique en Thaïlande a généré 71, 4 milliards de dollars US en 2016, en hausse de 11 % comparé à 2015. Les revenus du tourisme pour toute l’année 2017 pourraient dépasser les estimations les plus optimistes qui tablent sur 78, 5 milliards de dollars US. La Thaïlande et le onzième pays le plus visité au monde et la sixième industrie touristique. La plupart des visiteurs viennent de Chine, de la Corée et du Japon, attirés par le chaud climat qui prévaut tout au long de l’année (certainement pas que le chaud climat).


Le Laos a enregistré l’arrivée de 4, 3 millions de touristes en 2015,
Le Vietnam a enregistré l’arrivée de l’ordre de 10 millions de touristes en 2016,
La Malaisie a reçu plus de 26 millions de touristes internationaux, également pour l’année 2016.

Nous constatons que, compte tenu des arrivées de touristes internationaux aux Philippines, la marge de progression potentielle est très grande. En ce qui concerne la création de stations balnéaires, les Philippines ont certainement, avec l’Indonésie, le plus gros potentiel.

Les Philippines présentent l’inconvénient d’être un archipel où les infrastructures sont encore sous- développées.

Si quelques îles pourront (en projet) être reliées par des ponts, le développement de liaisons aériennes desservies par des aéronefs de petites capacités est, à mon avis tout du moins, une des solutions. La création et l’aménagement de plans d’eau pour hydravions pourraient venir compléter un maillage plus dense des liaisons aériennes.

Si la station balnéaire de Boracay commence à être bien desservie via l’aéroport de Caticlan, (voire Kalibo + bus) il n’existe aucune liaison aérienne Manille Puerto Galera.  Hormis la possibilité de louer un hydravion de faible capacité. Le trajet en bus ou en voiture particulière, complété par une traversée maritime, prend au moins cinq heures entre Manille et Puerto Galera, quand ce n’est plus du fait des embouteillages. Ce trajet pourrait être de vingt à trente minutes en hydravion.


Les touristes en provenance d’Europe et d’Amérique du Nord passent plus ou moins 24 heures dans les transports aériens avant de rejoindre Manille, Cebu ou Davao (Plus 24 H au retour). Ce qui fait que leurs vacances sont déjà amputées de deux jours. Ces personnes ne tiennent pas spécialement à passer plusieurs autres jours dans les transports.

Pour ceux qui souhaiteraient monter un resort sur l’archipel, sachez que :
- Il va vous falloir faire venir quatre-vingts pour cent de votre clientèle de l'étranger, donc un gros effort de marketing en perspective.

- Vous devrez impérativement faire en sorte que votre resort soit accessible à moins de deux, voire trois heures au grand maximum, d’un aéroport international.

Autrement vous deviendrez comme ces nombreux resorts que l’on trouve un peu partout sur l’archipel, tous plus magnifiques les uns que les autres… mais déserts. Et au bout de quelques années, comme de très nombreux autres avant vous, votre perle de resort ne sera plus que l’ombre d'elle-même, avant que de tomber en ruines.

 À tous et à toutes je souhaite une excellente semaine, que la force soit avec vous.

Vous avez aimé Hollande, vous allez adorer Macron, le dauphin! 


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines